Qu’est-ce qu’un dysraphisme ? 

Un dysraphisme est une malformation de la colonne vertébrale et/ou de la moelle épinière. Son origine est un accident précoce du développement de l’embryon. Il s’agit d’un défaut de fermeture du tube neural qui intervient vers le 28ème jour de grossesse. Ce défaut de fermeture peut entraîner plusieurs sortes de maladies plus ou moins graves avec des déficits plus ou moins importants sur la mobilité et la continence.

Un dysraphisme peut être ouvert, cela correspond alors à une exposition de structures nerveuses et/ou méningées non recouvertes par du tissu cutané en-dehors du canal rachidien. Un dysraphisme est dit fermé quand le défect osseux rachidien est recouvert par du tissu cutané.

Prévention des anomalies de fermeture du tube neural

Les anomalies de fermeture du tube neural (AFTN) sont en partie liées à un déficit en acide folique aussi appelé vitamine B9 en début de grossesse. D’autres facteurs génétiques et environnementaux peuvent être à l’origine de ces AFTN. Cette vitamine, présente majoritairement dans les foies d’animaux, les fruits secs à coque et les légumes à feuilles vertes (salade, épinards, choux…), doit faire l’objet d’une supplémentation deux mois avant le début de la grossesse et les deux premiers mois de grossesse (recommandations HAS). C’est pour cela que pour tout projet de grossesse, il est essentiel d’aller consulter un médecin ou une sage-femme afin d’avoir une prescription d’acide folique (400 microgrammes par jour). Une prise correcte d’acide folique réduit de 70% le risque d’avoir une anomalie de fermeture du tube neural.

En France, ces recommandations sont très peu suivies. Seules 14,3% des femmes ayant eu une grossesse ont pris de l’acide folique avant et après la conception.

Présentation du développement du tube neural et des différents dysraphismes